Aujourd’hui, soleil oblige: visite au rucher.

L’essaim artificiel créé le 26 avril se développe rapidement, la reine est en ponte.

J’ouvre la ruche voisine et j’assiste en direct à la naissance d’une reine, moment unique et passionnant, aussitôt les ouvrières l’entourent. Je ne m’attarde pas  et referme la ruche.

Ruche suivante: incroyable ! une autre naissance de reine en direct !

Un peu plus tard, je me retrouve au centre d’un nuage d’abeilles: la première ruche où une reine vient de naître est en train d’essaimer !

L’essaim se pose à 5 mètres de là. Le principal est qu’il ne soit pas perdu car malgré l’essaimage, la ruche mère est toujours très populeuse.

Essaim du 13 mai 2012

J’enruche cet essaim et je viendrai le placer à son emplacement définitif ce soir lorsque tout le monde sera rentré au bercail.

Comme je le craignais ma ruche n° 3 est également bourdonneuse, j’ai donc secoué les cadres loin du rucher (voir articles précédents) et j’ai prélevé un cadre de couvain ouvert sur l’essaim artificiel. J’espère que les ouvrières vont remérer, je vérifierai la semaine prochaine si un élevage royal a débuté.