Même si la saison 2021 a été préparée dès la fin de la récolte 2020 avec la mise en hivernage de colonies fortes et la mise en place d’une lutte efficace contre la varroase; les récentes sorties des abeilles qui ramènent du pollen à foison marquent le début effectif de cette nouvelle saison.

J’ai testé en 2020 la création d’essaim artificiel en utilisant les partitions chaudes (PIHP/ Partition Isolée Haute Performance) développées par Marc Guillemain.

J’ai donc transformé toutes mes partitions jusque là réalisées en styrodur.

La partition en styrodur est recouverte de film isolant à bulles d’une épaisseur de 3 mm comme ceci:

 

La couche d’aluminium renvoie le rayonnement  émis par les abeilles sur la grappe ce qui implique une limitation de la consommation de miel et évite un refroidissement du couvain lors des périodes fraiches du printemps. 

Les essaims 2020 ont été hivernés entre deux partitions chaudes comme le montre la photo ci-dessous. Après un rapide contrôle, ils semblent en pleine forme. 

Je vais tester cette année, la réalisation d’essaims artificiels selon la méthode de Jean Riondet en utilisant le matériel Jenter, j’en reparlerai en temps voulu.

Bonne année apicole à tous !