Deux pas en avant, trois pas en arrière,  des effets d’annonce sans lendemain, nos responsables suivent sans faillir cette ligne directrice qui mènera à terme à la fin de l’apiculture Française.

Lors de la présentation de la 3ème conférence environnemental, Manuel Vals a évoqué le problème des substances néonicotinoïdes par ces mots: « Il faut diminuer l’utilisation des pesticides tant pour le milieu que pour la santé…. » 

Dans le même temps, une majorité de sénateurs ( y compris les amis de monsieur Vals) rejetait la proposition visant à proposer un moratoire sur les pesticides néonicotinoïdes en France et au niveau Européen.

Le plan Ecophyto avait la prétention de réduire l’utilisation des pesticides de 50 % d’ici 2018: c’est un échec complet;  la consommation de ces poisons a augmenté en moyenne de  5 %  entre 2009 et 2013 et, cerise sur le gâteau de 9,2 % entre 2012 et 2013.

Qu’à cela ne tienne, Stéphane Le Foll a présenté le plan Ecophyto 2 qui reporte cet objectif à 2025….. jusqu’au plan Ecophyto 3 qui les reportera…….à la trinité.