Le 29 mars, la revue Science a publié une étude démontrant le rôle incontestable d’un insecticide néonicotinoïde, le thiaméthoxam, dans les mortalités accrues des abeilles.

Les chercheurs de l’INRA ont démontré que cet insecticide perturbe la capacité d’orientation des abeilles et leur retour à la ruche.

Depuis des années, les apiculteurs dénonçaient ces produits, aujourd’hui la science démontre qu’ils avaient raison.

Nous demandons donc une nouvelle fois le retrait immédiat des pesticides néonicotinoïdes !