Malgré un fort apport en sirop lourd  quelques  colonies n’ont  pas atteint un poids optimal leur permettant de passer l’hiver sans encombre.

Les températures trop clémentes ont favorisé l’élevage, les avettes ont donc  consommé énormément et n’ont pratiquement pas stocké.

Malgré un temps favorable, la miellée de lierre n’a pas permis une prise de poids conséquente.

Ces colonies vont devoir être surveillées régulièrement sous peine de les voir mourir de faim…