Depuis quelques jours la température est douce et même si le temps n’est pas encore assez chaud  pour envisager l’ouverture des ruches , il est possible de procéder au nettoyage des plateaux.

Cette mesure est indispensable si l’on souhaite garder son rucher dans un bon état sanitaire.

J’utilise des plateaux à aération totale en matière plastique qui me donnent entière satisfaction.

L’idéal est de posséder un plateau de plus que le nombre de ruches.

Arrivé au rucher, je prépare un seau d’eau javellisée, une brosse de chiendent et j’allume l’enfumoir.

J’enfume légèrement la première ruche par le trou de vol, j’enlève le toit que je pose à l’envers sur le sol. Je désolidarise le plateau de la ruche et je pose la ruche sans plateau sur le toit retourné de façon à ne pas écraser d »abeilles (sinon, gare à la réaction qui ne se fera pas attendre !)

Ruche posée sur son toit.

Je place le plateau neuf à la place du premier, je repose immédiatement le corps de ruche sur ce plateau neuf et je remets le toit en place. L’opération est terminée pour la première ruche.

Il suffit ensuite  de gratter le plateau de la ruche 1 puis de le brosser à  l’eau javellisée (ou de le passer à la flamme s’il s’agit d’un plateau en bois) et de le poser sous  la deuxième ruche en procédant de la même façon que pour la première.

Puis la troisième ruche recevra le plateau nettoyé de la seconde et  ainsi de suite jusqu’à la dernière.

Voici donc nos avettes avec un plancher propre et sain pour la saison.

J’espère avoir été clair mais en cas de doute n’hésitez pas, je ferai mon possible pour répondre à vos questions.