Mi février, il est temps d’offrir une source d’eau (dont je connais la provenance) à mes avettes. En effet, les abeilles en consomment une très grande quantité pour préparer la bouillie larvaire mais aussi pour climatiser la ruche.

Pour cela je mets en place un abreuvoir à volaille dans lequel flottent des bouchons de liège qui permettent d’éviter les noyades. L’abreuvoir  évite également l’envahissement des piscines situées aux alentours. L’abeille ne recherche pas spécialement une eau propre mais une eau riche en minéraux, il lui arrive de récolter dans une flaque d’eau saumâtre, dans le purin et même les urinoirs.

La mise en place dès février d’un abreuvoir permet d’une part d’habituer les abeilles à s’approvisionner en eau à une source proche de leur habitat et d’autre part d’éviter la consommation de rosée sur des plantes traitées à l’insecticide.