Depuis le temps qu’on l’attendait, ce jour est enfin arrivé…

Depuis quelques jours, les températures dépassent les 15°, signe qu’il est possible de réaliser cette fameuse visite de printemps. Mais au fait, ça sert à quoi une visite de printemps ?
Eh bien, après 6 mois de réclusion, l’apiculteur piaffe d’impatience ( et je pèse mes mots)  à l’idée de retrouver ses petites… Trêve de plaisanterie, cette visite est primordiale pour les semaines à venir car elle va permettre de juger de la bonne forme de la colonie tant sur le plan sanitaire que sur celui de sa population.

Lors d’une visite rapide afin de vérifier les réserves de candi, je me suis aperçu que deux de mes ruches avaient construit abondamment entre les cadres et le nourrisseur couvre cadre retourné. Ces colonies étaient très populeuses et il me tardait d’établir un premier bilan.

Avant même de sortir les cadres, le retrait du couvre cadre vous permet d’apprécier l’espace occupé et de sentir une bonne odeur se dégageant de la ruche. (si l’odeur est désagréable, vous avez du souci à vous faire concernant la bonne santé de votre colonie)

Après avoir enfumé avec parcimonie, dégager le premier et le deuxième cadre et les poser soit sur le toit retourné soit sur un porte cadre. Cela permettra de sortir plus facilement les autres cadres et surtout de ne pas écraser d’abeilles entre deux cadres.

Puis sortir doucement chaque cadre pour les inspecter. Après contrôle les reposer en les décalant dans l’espace occupé par les cadres enlevés.

Ne pas trop s’attarder, la visite doit durer au plus une dizaine de minutes.

Remettre les cadres en place en les décalant de façon à ce qu’ils retrouvent leur place initiale.

Noter le nombre de cadres de couvain,de provisions ainsi que toute chose utile à la bonne conduite du rucher (voir bilan ci-dessous)

 Bilan de la visite:

Ruche 1: Ruche populeuse, abeilles douces,  4 cadres de couvain, ajout d’un cadre de cire gaufrée. Le couvain est parfois assez dispersé. La reine serait à remplacer. Pose d’une hausse avec feuille de journal entre le corps et la hausse.

Ruche 2: Ruche populeuse, assez agressive. 5 cadres de couvain bien compact, ajout d’un cadre de cire gaufrée. Pose d’une hausse avec feuille de journal.

Ruche 3: Ruche très populeuse. Abeilles douces. 5 cadres de couvain compact, retrait d’un cadre de couvain pour ruche n°4, ajout d’un cadre de cire gaufrée. Pose d’une hausse.

Ruche 4: Ruche faible. Abeilles assez agressives. Très peu de couvain. Ajout d’un cadre de couvain de ruche n°3. Pose d’une partition.

Ruche 5: Ruche populeuse. Abeilles assez douces. 5 cadres de couvain, ajout d’un cadre de cire gaufrée. Pose d’une hausse avec papier journal.

Bon état sanitaire général.

  • La pose d’une feuille de journal percée de petits trous entre le corps et la hausse permet d’éviter de placer la hausse trop tôt. En effet, les abeilles décident elles mêmes du moment où elle vont occuper l’espace de la hausse en grignotant le papier journal.