Les ruches sont maintenant prêtes pour l’hivernage:

Les entrées ont été réduites dès la récolte afin de limiter le risque de pillage et  d’éviter que la chaleur de la ruche ne serve de logis à quelques squatters indésirables (mulot, musaraignes…)

Chaque colonie dispose d’une quinzaine de kilos de réserve, l’isolation du toit a été renforcée  mais le plateau inférieur reste ouvert afin d’assurer une circulation optimale de l’air. Car si les abeilles ne craignent pas le froid, elles redoutent l’humidité.

Un filet anti pic-vert a été installé car ce magnifique oiseau m’a déjà joué quelques tours dans le passé…