« Hedera helix »:  Nom scientifique du lierre grimpant.
A cette époque de l’année nos avettes profitent du soleil automnal pour s’activer sur les fleurs de cette plante.
Bien que paraissant insignifiantes ces dernières fournissent nectar et pollen en grande quantité et sont une des dernières ressources permettant de compléter les réserves hivernales.

 

Le lierre est une plante assez étonnante pour celui qui s’intéresse un tant soit peu à la botanique,  en effet ses feuilles présentent deux formes différentes suivant qu’elles portent ou non des fleurs.

Cette particularité est appelé dimorphisme foliaire.

Feuilles de lierre ne portant pas de fleurs
Feuilles de lierre des tiges florifères

A cette époque de l’année, les ruches sont prêtes pour l’hivernage. Pour passer l’hiver sans encombre les abeilles doivent disposer d’une quinzaine de kilos de provisions. L’abeille noire a la particularité de stocker une partie de  ses provisions près du couvain ce qui lui permet de traverser les périodes de grand froid plus facilement car elle n’a pas à se déplacer pour trouver sa nourriture.

Les interventions de l’apiculteur vont maintenant se limiter à la surveillance du rucher afin d’éviter tout stress aux abeilles. (branches qui frottent le toit des ruches, passage d’animaux pouvant les renverser…)