La récolte 2012 s’est effectuée un mois plus tard que celle de 2011 et malgré un nourrissement pratiqué après la récolte d’été, les réserves hivernales étaient moins importantes. Par mesure de précaution, j’ai profité de la relative douceur de ce samedi pour distribuer à chaque colonie un pain de candi afin de  pallier à un éventuel manque et éviter de retrouver au début du printemps une colonie morte de faim.

Ce candi est placé directement sur la tête des cadres de façon à ce que les abeilles puissent y avoir directement accès par temps froid. Le nourrisseur couvre cadres est retourné sur la ruche puis le toit est remis en place.

J’avais par sécurité allumé l’enfumoir mais à part quelques curieuses venues me saluer,  les abeilles n’ont pratiquement pas bougées.

Pas de photo, j’avais oublié l’appareil à la maison…